Réponse du Secrétaire Général, Jean-Claude Mailly