ScandaLAB : Coup de force, mépris, gabegie… et casse du statut.

Nous n’avons appris qu’incidemment qu’il avait été décidé d’évacuer de leurs bureaux pour d’autres locaux, la très grande majorité des collègues qui travaillent au rez-de-chaussée du 110 rue de Grenelle.
Lire le communiqué ci-joint.

Fichiers